LE CIEL LE TEMPS poème de Marie Alloy relié par Antonio Pérez Noriega

                                                                                                     

LE CIEL  LE TEMPS, un poème de Marie Alloy accompagné d’une estampe originale (rehaussée dessin et aquarelle) du même auteur, en réponse à l’invitation amicale d’Antonio Pérez Noriega, artiste relieur. Poème relié par ses soins pour quelques exemplaires réservés dont la Bibliothèque Nationale d’Espagne de Madrid.

 

LE CIEL  LE TEMPS

s’étirent  sur le fleuve                                                                                                                         Ciel de fraîcheur    à la pointe du jour                                                                                       quand partent les étoiles   revivent les corps

En vain peut-être les rêves   auront parlé en nous                                                                d’injustices et de craintes    de douceurs et d’attentes                                                                  Le cœur ne s’efface pas dans la nuit                                                                                                    il ferme nos paupières   et nous ouvre

Nous écoutons les bruits    Joie d’entendre les gestes                                                                      leurs mouvements  et tout ce rouge à l’âme  transparent

Des mots nous arrivent   fragiles îlots de sables                                                                              prennent feu     avant que le cœur n’éclate

La parole manquante   le silence des blancs                                                                                        sont au poème  échos des glissements du temps                                                                            sur une page sans langue

Image mouvante du fleuve    qui se retire                                                                                      laissant des lames de sable  doucement l’envahir                                                                            Les sternes ont terminé leurs nidifications                                                                                  Chaque être vivant   ainsi perpétue la vie

Se dire à intervalles réguliers   Ceci est le ciel                                                                             Ceci est l’amour     Tout ce qui submerge l’être                                                                        s’enroule à ses cendres   les change en azur                                                                                         en lumière diffuse   et volante

©Marie Alloy (droits réservés Adagp)

LE CIEL  LE TEMPS                                                                                                                            Réalisé pour le bon plaisir d’Antonio et ses amis                                                                          Poème et gravure de Marie Alloy                                                                                            Typographie Atelier Vincent Auger                                                                                                    Tiré à cent cinquante exemplaires numérotés et signés                                                                  Noël 2018

 

 

Le Centre d’Art de la Métairie Bruyère

Une adresse merveilleuse : Le Centre d’Art de la Métairie Bruyère, 89240 Parly

Corinne Dutrou vous accueille avec une généreuse disponibilité ainsi que Christian Mammeron, typographe.

Des imprimeurs, des artistes, des encadreurs, des graveurs, des lithographes, une association “Aux quatre vents de l’art” (03 86 74 30 72) qui réalise des expositions, des stages, manifestations culturelles et soutient le handicap, et les éditions R.L.D, qui ont également un atelier : 18 avenue Léon Bollée, 75013 Paris (01 45 85 72 37) .

Une visite s’imposait. En voici quelques images ! 

  

Et le plus beau :    

 

     

       La galerie

    et voilà le travail !

Merci encore pour la typographie du livre “La main et la feuille” , prose poétique de Luc Dietrich. (cliquer sur le lien pour plus de détails)

 

Morina MONGIN, La Reliure Contemporaine

    Boîtage créé pour Noués Dénoués  

Morina Mongin

Morina Mongin est née à Savannakhet au Laos et découvre la reliure après des études de lettres et de philosophie en Sorbonne (Master 2), où elle approfondit le surréalisme, l’esthétique de l’image, et la naissance de l’abstraction en peinture. Elle a consacré un essai à la poésie et à la sculpture de Jean-Pierre Duprey.

Diplômée de l’École Supérieure Estienne des Arts et Industries Graphiques en 2005, elle a travaillé chez Gertrude Delacour (atelier-galerie In Quarto, Paris XIVème), co-fondé les éditions Les petits Platons en 2008 et relié à son rythme, au fil des naissances de ses quatre enfants. Encouragée par la fidélité de ses clients et les excellentes relations qu’elle tisse avec ses confrères, elle crée au printemps 2016 La Reliure Contemporaine se mettant au service des collections.

Poète, Morina Mongin accorde une grande place à la transmission des savoir-faire et à leur mise en forme littéraire. Elle est l’auteur de textes esthétiques présentant la démarche des artistes du livre qu’elle défend (notamment Anne-Lise Courchay et Luigi Castiglioni) et publie régulièrement des articles sur la reliure de création.

Morina Mongin – La Reliure ContemporaineReliure de création | Livre d’artiste

4 rue de Navarre  75005 Paris    +33 6 13 60 11 23   lareliurecontemporaine.fr

 

Des reliures personnalisées

Une nouvelle idée a pris corps, dans un beau travail d’équipe en duo : présenter les livres d’artiste des éditions Le Silence qui roule dans des étuis avec chemise ou dans des boîtes de conservation, en utilisant des papiers peints par Marie Alloy. Leur réalisation est finalisée par Nathalie Peauger, relieur de L’écrin des écrits, à Orléans. Chaque papier est différent, donc chaque étui avec chemise est différent, interprété selon l’esprit du livre et sa couleur dominante. c’est une forme de reliure de création qui permet de donner une personnalité individualisée à chaque livre.

DSC04429 DSC04414DSC04423 Une main dans la neige, Françoise Hàn

DSC04407    DSC04397 DSC04392 DSC04390 DSC04385 DSC04375

DSC04397DSC04402

Le jardin aux trois secrets, de Jean Pierre Vidal