De la poésie comme exercice spirituel

    

***

La chaîne des éléments. Luc Dietrich à Lanza del Vasto.

« Alors l’homme cherche Dieu entre les branches de la nuit. »

                                 

***

Principes et préceptes du retour à l’évidence. Fragments.

« Écris peu.

Devant la parfaite beauté des rameaux, des ombrages, des nées et des eaux, la plume hésite, prise de pudeur.

Une herbe simple t’intimide.

Voyant ce monde et voyant la lumière, tu n’auras pas l’ingratitude de te croire grand.

*

Ne veuille jamais écrire, ni peindre, ni sculpter, ni chanter, ni bâtir.

Mais si l’image ou la chanson se construisent d’elles-mêmes en toi, laisse-les faire, par respect.

Écarte avec force les appels du dehors, tiens-toi tranquille et laisse-les faire.

Attends, écoute, apprends ce que c’est qu’agir comme n’agissant pas. Sache veiller sur ton propre sommeil. L’art est une volonté délibérée de ne pas vouloir. »

Lanza Del Vasto

« Feuilles d’or »- photo ©Marie Alloy

***

Références Revue FONTAINE: