Isabelle Lévesque  : Ni loin ni plus jamais , suivi de Salabreuil le magnifique 

COLLECTION POÉSIE DU SILENCE. Après vingt-cinq années d’éditions de livres d’artiste sous l’enseigne des éditions Le Silence qui roule, Marie Alloy en poursuit l’orientation en la complétant d’une édition courante où l’on retrouve une conception du livre en dialogue avec l’auteur, une poétique de la rencontre, de l’ouverture au monde.


Isabelle Lévesque
Ni loin ni plus jamais, suivi de Salabreuil le magnifique

Descriptif :En couverture : “Herbes de neige”, huile sur toile de Marie Alloy                            Livre de 36 pages – Format : 13,5 x 20 cm  Imprimé sur Olin Regular Cream 120g                  ISBN : 978-2-9563314-0-7

 Prix : 9 €  (+2€ participation frais postaux)

Commande : marie.alloy@orange.fr

______________________________________________________________
Bon de commande
NOM : …………………………………………………………………………………..
Prénom : ……………………………………………………………………………….
adresse : ………………………………………………………………………………..
……………………………………………………………………………………………..                                  adresse mail : ……………………………………………TEL………………………………………….
Je commande : …… exemplaire(s) de Ni loin ni plus jamais : …… x 9 €  : …… €
Participation aux frais d’envoi : …… x 2 € : …… €
Total : …….. €

Règlement par chèque à l’ordre de Marie Alloy.                                                                  Éditions Le Silence qui roule, 26 rue du chat qui dort, 45190 Beaugency

www.lesilencequiroule.com
marie.alloy@orange.fr

Régler par carte bancaire ou PayPal :


NI LOIN NI PLUS JAMAIS Que pouvons-nous atteindre qui ne nous échappe ? Pourquoi le sentiment que les poètes seuls tendent vers une forme inaboutie mais qui, perpétuelle, demeure ? Avec Jean-Philippe Salabreuil, nous sommes projetés loin, dans un univers où se métamorphosent les astres et les êtres, ensemble. Or, le lisant, il m’est apparu que naissaient à leur tour des poèmes qui, partis du cœur de ce monde en mutation, passaient aussi par le prisme d’une autre langue, la sienne et un peu la mienne. Je sais ce que je dois aux poètes qui tracent une voie : je suis debout, je les lis, j’écris et le possible s’incarne dans les mots. Ni loin ni plus jamais est le fruit d’une promesse : nous devons tenir les mots si haut qu’ils s’entendent. Encore et toujours.

Isabelle Lévesque

Les poèmes de Ni loin ni plus jamais  sont suivis d’une postface d’Isabelle Lévesque, Salabreuil Le Magnifique.


Extrait (p 8 ) de Ni loin ni plus jamais :

Ni loin ni plus jamais.                                                                                                                          Le souffle affleure, minuit s’éloigne.                                                                                                Signe vie nue : les coups sévères.                                                                                                Nombres, artifices, à l’heure du feu,                                                                                            presque plus. L’été – aveu vaincu.

Main du gant libère         neige incroyable                                                                    (incompatible).                                                                                                                                          Cesser, espérer l’encombrement,                                                                                                          chemin des bleuets aux pétales pointus                                                                                  reconnus, autres jachères.

Pour le printemps, hymne. Rien de soi.                                                                                      Seule amertume, langue épuisée                                                                                                      (ni loin ni plus jamais).                                                                                                                Amour seul, à se méprendre                                                                                                                et minuit, illégitime.

Forçant depuis l’aube les barreaux,                                                                                              ligne de fuite. Poète.

Isabelle Lévesque


Bibliographie de Jean-Philippe Salabreuil                                                                  La Liberté des feuilles, Gallimard, Le Chemin, 1964 . Réédition : La Différence, coll. Orphée, 1990, présentation par Claude Michel Cluny                                                      Juste retour d’abîme, Gallimard, Le Chemin, 1965                                                      L’Inespéré, Gallimard, Le Chemin, 1969                                                                                  On pourra lire des lettres à Marcel Arland dans la NRF n°286 (octobre 1976) et à Claude Michel Cluny dans les Cahiers de la Différence n°7/8 (1970).


Isabelle Lévesque est née et vit en Normandie. En 2017, elle a publié Voltige ! à L’Herbe qui tremble et Source et l’orge au Petit Flou ; en 2018 : La grande année avec Pierre Dhainaut (L’Herbe qui tremble) et Le fil de givre avec des peintures de Marie Alloy (Al Manar). Elle écrit des articles sur la poésie contemporaine pour La Nouvelle Quinzaine Littéraire, Europe…