1

RUGGERO PAZZI

  Tourné vers l’Origine,                                                                                                                       une présentation de l’oeuvre (sculptures, gravures et dessins) du sculpteur Milanais Ruggero Pazzi ( 1927 – 2010) par Henri Raynal.

Collection  Ateliers du Silence                                                                                                      Nombre de pages : 48 pages Format : 14 x 20 cm  Poids : 72 g                                                Photo de couverture : Sculpture de Ruggero Pazzi, « Travertin», 1981                                    Intérieur du livre comprenant : 8 reproductions de photos des œuvres sculptures, gravures, dessins et 2 photos portraits de l’artiste                                                                          Imprimé par L’Imprimerie Nouvelle Laballery, 58500 Clamecy                                                Dépôt légal : septembre 2022   Date mise en vente : 26 septembre 2022                                ISBN : 9782492888038 – Prix public : 11 €

Se tenir à l’écoute de ce que propose la pierre, se tenir à l’origine du dessin par un tracé nu, graver les lignes de ce « dépouillement radical », faire l’expérience de la rencontre dans cette « audacieuse simplicité à laquelle Pazzi accède », « ce peu défiant notre pensée, la désarmant »  ̶  c’est une œuvre de sculpteur tourné vers l’Origine que nous invite à découvrir Henri Raynal.                                                                                                                      “Face à la pierre, il oublie tout. Il est accordé à la pierre. L’énergie contenue en elle lui est présente; ses poussées internes, il les perçoit. Il va se mesurer à elles pour les acheminer vers une forme. Une complicité naît ; une collaboration s’établit. Celle qui fut son épouse le confirme : il s’agit d’“un travail à deux” et, en même temps, elle le précise, d’un “corps à corps”. L’engagement physique est intense, passionné. Rare intimité avec la pierre. Il lui devait de transformer le moins possible de chair minérale en chutes, en déchets ; aussi jugeait-il sévèrement les œuvres obtenues au prix d’ablations excessives, si bien que leur volume était par trop inférieur à celui du bloc travaillé. Lui s’efforçait de satisfaire de façon optimale les suggestions de la pierre. ”         © Henri Raynal


Données enregistrées sur la base Electre / Cyber-scribe / Dilicom. Commandes possibles sur le site des éditions Le Silence qui roule (imprimer le bon de commande), chez tous les libraires, sur lalibrairie.com, ou sur le site de la FNAC.

Bon de commande   ou     Règlement via PayPal ci-dessous :