Marie Alloy

L’esprit des éditions

Mon parcours : Je suis peintre et graveur. J’édite des livres d’artiste depuis 1993 en mettant en valeur des textes inédits de poètes contemporains avec lesquels je me sens en affinité. Je suis l’artiste et l’artisan du livre dans toutes les dimensions de l’édition, et ce travail se fait toujours en dialogue avec l’auteur. Le besoin de créer une édition courante était présent depuis longtemps mais ne trouvait pas encore sa forme. Le pas a été franchi en 2019 et les objectifs restent semblables à ceux de l’édition de livres d’artiste, à savoir : faire vivre la poésie et la pensée hors des chemins coutumiers.

Un lieu poétique : Il existe beaucoup d’éditeurs en France, environ dix mille maisons d’édition, selon le Syndicat national de l’édition. Malgré ce contexte plus que difficile pour débuter, je persiste à penser que concevoir et donner naissance à un livre nécessite un travail exigeant dans sa mise en œuvre pour mettre en valeur le texte de l’auteur, cela sous la meilleure forme possible. C’est un travail de correspondances, d’ajustements, qui se fait en duo, pour ouvrir un espace de résonances, de connaissance, de reconnaissance. Ce n’est pas un métier, encore moins un commerce, mais une liberté de choix pour faire exister au monde une pensée, une voix, une sensibilité poétique et les rendre visibles.

L’énergie du dialogue : J’aime que s’établisse petit à petit un lieu de dialogue qui passe par l’échange de lettres, de poèmes, voire même de créations visuelles, dessins, peintures ou photographies. Cet espace de dialogue n’est possible qu’en prenant connaissance par la lecture de l’ensemble des œuvres publiées de l’auteur. Ainsi la réception d’un seul poème ne peut suffire à le valider ni engager la réalisation d’un livre, l’édition exigeant une vision totale du parcours de l’auteur.

Lectures plurielles : Je travaille l’édition courante en envisageant aussi, de temps en temps, l’édition de livres d’artiste de façon complémentaire (avant ou après l’édition courante, et sans regarder au temps que cela demande, parfois plusieurs années) – la gravure ou la peinture constituant une autre forme de lecture des poèmes ou de la prose. C’est aussi ma façon d’être fidèle à un poète, une manière d’approfondir et varier les approches de son travail, tout en développant ma propre recherche picturale et graphique.

Objet matériel et spirituel : L’importance du livre en tant qu’objet à la fois matériel et spirituel est capitale car il condense l’expression d’une relation authentique entre l’auteur et l’éditeur, artiste du livre. Je ne veux (ni ne peux) réaliser beaucoup de livres mais il m’importe que chacun trouve sa nécessité, sa place dans le monde et reste longtemps vivant, porteur d’une constellations de partages, de regards et de lectures possibles.

Une entrée picturale : Pour l’édition courante, je préfère garder une sobriété et ne mettre en couverture que la reproduction d’un de mes tableaux ou d’une gravure, (mais ce n’est pas une règle absolue). J’aime trouver dans mes propres créations ce qui va donner au livre sa porte d’entrée. Ainsi ce tableau bleu « Herbes de neige »  pour Isabelle Lévesque ou le tableau : « A l’instant suspendu » pour Jean Pierre Vidal. Ces peintures donnent le ton du livre, l’accompagnent sans l’illustrer, donnent à voir, à leur manière, une qualité de lumière reçue du livre.

Respect de l’auteur : le respect des droits d’auteur : Les éditions Le Silence qui roule s’engagent à faire une reddition des comptes annuelle pour chaque auteur édité et à lui verser ses droits selon les règles du CNL et de la SGDL.

Biographie, parcours artistique et bibliographie de Marie Alloy. Site actuellement en construction : www.mariealloy.fr

Panier
Retour en haut